Septembre

TRAVAUX DE SEPTEMBRE

Dans nos régions les grandes miellées sont terminées.
Restent encore fleuris certaines plantes ou arbustes comme les vignes vierges, le lierre, la bruyère la renouée etc. Elles complémenteront les réserves des colonies.

Le miel est donc extrait, décanté, sera ou est mis en pot.

Les cadres ont été mis à lécher sur les ruches et non à l’air libre au-dessus du couvre-cadres, le trou de nourrissement ouvert. Ils y resteront au maximum 48 heures.

Si l’on dispose de couvre-cadres nourrisseurs y mettre les opercules à lécher.
Ces opérations doivent se faire en soirée afin d’éviter tout pillage

Juste après récolte mettre en place les grilles d’entrée

stockage des cadres

  • Avant cette opération il est intéressant de les trier.
  • Sont à réformer ou à réparer :
    • Les cadres ayant une tête cassée
    • Ceux qui ont « explosé » au cours de l’extraction
    • Ceux qui contiennent du pollen
  • Les cires sont passées au fondoir.

Les hausses contenant désormais uniquement de beaux cadres bâtis seront rangées en piles sur des supports les surélevant dans un local aéré ou sous abri.
Un grillage ou grille à reine dessous avec une moustiquaire, idem sur le dessus, éviteront les dégâts dus aux rongeurs et le passage de la fausse teigne.

Cadres ayant contenu du couvain et du pollen
Cadres ayant contenu du couvain et du pollen
Cadres détériotés
Cadres détériorés
Hausse en piles
Stockage des hausses en piles

visite des ruches

  • Indispensable avant l’hiver, elle permet :
    • d’évaluer la population
    • d’estimer les provisions
    • de vérifier la présence de couvain, son état
  • Ces indications donnent en même temps un aperçu sur l’état de santé de la reine et de la colonie.
  • NOTA: Les abeilles qui vont émerger du couvain dans les prochaines semaines sont celles d’hiver. Elles devront être en bonne santé.Elles vont permettre à la colonie de passer la mauvaise saison sans encombre et d’en assurer le redémarrage à la sortie de l’hiver.

    orpheline
    Colonie orpheline
    loqueuse
    Colonie loqueuse

    C’est aussi la période pour:

    • Renouveler les reines âgées. (les remplacer par de jeunes reines issues de divisions, essaims artificiels, ou élevage)
    • Réunir les colonies orphelines ou moyennes
    • Disperser les bourdonneuses.
    • Adapter le volume disponible à la population :
      • enlever les cadres non complètement bâtis.
      • retirer les cadres de cire gaufrée et les remplacer par des cadres bâtis
      • resserrer la colonie afin de mettre en place une partition
    • Peser les ruches avec balance ou simplement estimer le poids de la ruche en la soulevant d’un côté puis de l’autre.
    • Nourrir si nécessaire avec du sirop concentré de fabrication maison (2/3 de sucre 1/3 d’eau + cuillère de vinaigre de cidre) ou celui vendu en commerce apicole.

    Traiter contre Varroa:

    A faire dès la dernière récolte de miel après léchage des hausses, en respectant les prescriptions vétérinaires

    traitements les plus longs :

    • Lanières APIVAR ( amitraze) 8 à 12 semaines, APISTAN (tau-fluvalinate) 8 à 10 semaines
    • THYMOVAR et APIGUARD à base de Thymol, pour le premier température comprise entre 15 et 30°C , 2 plaquettes par ruche 2 fois pendant 3 à 4 semaines, pour le second 40°C maximum 2 applications à 2 semaines d’intervalle
    • APILIFE VAR à base de thymol, camphre et eucalyptol température inférieure à 30°C – 1 plaquette tous les 7 jours 4 fois consécutives

    traitements les plus courts :

    • MAQS à base d’acide formique(bien lire les conditions d’emploi ) température entre 10 et 29,5°C, 2 bandes par ruche pendant 7 jours
    • l’API BIOXAL à base d’acide oxalique à utiliser par sublimation ou dégouttement , hors couvain.

    faire des contrôles du taux d’infestation varroa (lange graissé sous plateau grillagé -chute naturelle varroa-)

    Cela permet de savoir, si le traitement a été suffisamment efficace, si il y a eu ou non ré-infestation, si un traitement complémentaire sera nécessaire ou non au cours de l’hiver (hors couvain).

    Et pour finir un peu d’écriture:

    • La déclaration de ruches est en ligne, et ce du 1er septembre au 31 décembre 2018