Le Frelon Asiatique : Les moyens de lutte

Dernière version 5/03/2020

La lutte contre le frelon asiatique

Rappelons qu’en France, l’abeille constitue 1/3 à 2/3 de la nourriture du frelon asiatique selon la diversité de la faune dans son habitat. Il peut arriver qu’un rucher soit la cible d’attaques répétitives de frelons asiatiques (généralement en août, septembre et octobre) provoquant le stress de la colonie. Que peut faire alors l’apiculteur ?

  • Déplacer les colonies de plusieurs kilomètres (pas toujours possible);
  • Poser des pièges sélectifs à proximité des ruches;
  • Poser plusieurs « harpes » électrifiées en travers devant les ruches pour piéger les frelons lorsqu’ils arrivent ou font le tour du rucher;
  • Protéger les ruches par l’emploi de « muselières » qui atténue le stress des colonies. plusieurs modèles ont été testés en 2019 pour améliorer le trafic des abeilles tout en protégeant de la prédation.

Le piégeage de printemps

Dès que les conditions climatiques le permettent, les femelles fondatrices ayant survécu à l’hiver, vont se consacrer à fonder une nouvelle colonie. C’est principalement à cette période (mars-avril) que les apiculteurs jugent nécessaire de capturer ces reines afin de limiter le nombre de nids. Il est plus efficace de rechercher les nids primaires (avril-mai) et les détruire quand ils ne sont pas encore trop gros (4 à 10 cm). Ils se situent souvent entre 2 et 3m sous les balcons, les vérandas, les appentis, dans le garage,… Opérer de nuit, quand les 4 à 10 frelons sont rentrés.

En 2020, les températures clémentes du mois de février ont permis la sortie anticipée des fondatrices qui n’ont pu mener à terme la construction des nids  primaires en mars quand les gelées et la pluie sont revenues.

Note : Le Muséum National d’Histoire Naturel ne voit dans le piégeage des femelles fondatrices qu’une lutte contre-productive du fait de la compétition intervenant entre individus d’une même espèce. De plus, les pièges plus ou moins « sélectifs » entraînent une mortalité des insectes non ciblés. Il n’existe pour le moment aucun appât uniquement attractif pour le frelon asiatique.

Dans notre département, en ville ou espaces semi-urbains, il est préférable de bien rechercher et détruire les nids primaires. Le piégeage est à limiter aux ruchers exposés des zones naturelles ou agricoles.

Recherche et destruction des nids primaires au printemps

flyer type modèle  à télécharger

Comment lutter à l’automne

Charger le flyer d’automne recto et verso